Association Des Horizons et des Hommes

145, Chemin des Courtioux

38680 SAINT ANDRÉ EN ROYANS - FRANCE

Tel. (33) 04 76 36 12 68

© 2017. Créé avec Wix.com

 

Autour du beurre de karité

La vente du beurre de karité
au centre du financement
de tous nos projets

 

L'association Des Horizons et des hommes vend le beurre de Karité traditionnel des femmes de l'association Kankéléfo.

Ce beurre, fabriqué à la main, est d'une qualité exceptionnelle.

Au siège de l'association, Les bénévoles conditionnons le beurre en calebasses de différentes tailles ainsi qu'en pots en verre de 125 et 30 ml.

Le Beurre de Karité est vendu sur des marchés et différents points de ventes en France et en Belgique.

L'argent de la vente soutient la création des coopératives de beurre de karité, de savon, de moulins à grain…

La mise en place des coopératives de beurre de karité s'effectue avec le soutient de l'association gouvernementale OCADES.

La vente du beurre de karité nous permet aujourd'hui de financer de nombreux autres projets.

 

> Nos points de vente de Beurre de Karité

La naissance d'une association…

 

Le projet "Une Terre une Femme" est né de la volonté des femmes de l'association Des horizons et des Hommes de développer des liens avec les femmes Dozos du village de Kangala. Pas à pas, et au fil de nos rencontres, des liens se sont tissés.

Aujourd’hui des Femmes du village de Kangala ont créé une Association KAN KE LE FÔ (Une Seule Voix) dont « les actions visent à améliorer leur quotidien, leur bien être, leurs savoirs faire et à favoriser les échanges inter culturels.

Ces actions seront menées dans le respect de l’environnement et la pérennité des traditions ».

Elles étaient 11 initiatrices et sont à ce jour plus de 100.

Ont été mis en place : Alphabétisation, Formation à la gestion d'une association.

 

A terme, elles voudraient créer une savonnerie à base de beurre de karité et de miel et développer le projet de Cuiseur à Bois de l'association FEEDA.

Grâce à la vente du Beurre de Karité, nous avons subventionné une formation continue auprès d'Aruna qui a enseigné aux femme de KAN KE LE FÔ la gestion d'une association.

 

A ce jour, les femmes sont de plus en plus nombreuses à adhérer.

 

Certaines viennent des villages voisins pour moudre leurs noix de karité et leurs céréales, leur épargnant ainsi des heures de travail. Il faut savoir que la femme en brousse se lève tous les jours à 4 heures du matin et ne se couche pas avant 23h !

 

Les associations KAN KE LE FÔ et des Dozos de Kangala sont aujourd'hui propriétaires de leur terrain.

La fabrication
du beurre de karité

 

> diaporama